Errare humanum est, perseverare diabolicum: l’erreur est humaine, persévérer est diabolique

errare humanum est, perversare diabolicum

Errare humanum est, perseverare diabolicum.
L’erreur est humaine, mais continuer dans l’erreur est diabolique.
Métaphysiquement, si on continue on fait boum.
Mais si on fait une erreur, on n’est pas une tique.

Sénèque l’aurait prononcée le premier.
Dans un premier temps, l’homme commet des erreurs,
On peut l’accepter sans l’excuser.
On peut alors s’améliorer, c’est un bonheur.

Dans un second temps, celui qui continue à se tromper,
Sans vouloir s’améliorer peut commettre de grands péchés.
Celui qui refuse d’apprendre,
Le courroux des autres devra entendre.

Si l’erreur est pardonnable,
Continuer ainsi est impardonnable.
S’il faut faire preuve de pardon,
Il faut aussi faire preuve de raison.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close