Veni, vidi, vici

veni vidi vici

Du temps des guerres civiles romaines,
Existait un homme, Pharnace II.
Quand il était jeune, il avait provoqué le suicide de son père, ce qui n’est pas heureux.
Roi de Crimée et de la péninsule à côté, il voulait récupérer une grande partie de la Turquie contemporaine.

Il était roi du Bosphore et voulait reconquérir le Pont,
Que le roi son père avait étendu jusqu’en Anatolie.
D’abord, il prit la Colchide, l’ouest actuel de la Géorgie.
Et après avoir vaincu une armée, il massacra à Amisos les colons.

L’armée et les colons étant romains, le Sénat de Rome dépêcha César.
Général romain, il déplaça son armée près de Zela.
Où était-ce? En Anatolie, ce n’était pas un hasard.
Pendant deux mois, en 47 avant notre ère, la campagne de guerre eut lieu, et puis la bataille arriva.

Ce fut une défaite pour Pharnace II et César repartit.
Il revint à Rome et fut audtionné par l’auguste Sénat.
Il leur dit, de façon brève: « Veni, vidi, vidi. »
On peut traduire cela en français: »je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu », et ainsi on l’admira.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close