Le chômage

Dans la douce France, existe un fléau:
Terrible chômage, il ronge ce pays.
Sa femme est l’ennui, il est son puissant mari.
Il ennuie qui en vit, une brute de préau.

Dans ce monde fort laid, où on tourne en rond,
On recherche l’emploi, tel un lion son festin,
Un homme une femme, un enfant son ballon,
Las! L’emploi s’est enfui, et qui sait est malin.

Là, combien de chômeurs? Beaucoup trop, c’est sûr.
Banlieues, la campagne, c’est une malédiction.
Pour qui parle fort vrai, c’est un très méchant mur.
Entretiens, rendez-vous, c’est sa forte diction.

Il va aux formations, mais ce n’est pas assez.
De toute manière, il doit y assister.
Quand il aura fini, là l’ennui le sera.
Vivant en campagne, ne se sentant plus rat.

chômage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close